PROJET X (critique)

Partagez cet article

Mondo-mètre :

Carte d’identité :
Nom : Projet X
Parents : Nima Nourizadeh
Livret de famille : Thomas Mann (II), Oliver Cooper, Jonathan Daniel Brown,Dax Flame, Kirby Bliss Blanton, Alexis Knapp, Brady hender, Nick Nervies…
Date de naissance : 2012
Nationalité : États-Unis
Taille/Poids : 1h27 – 12 millions $

Signes particuliers (+) : Débilement fun, sexy, fun, sexy, fun, fun, fun et fun. Et drôle.

Signes particuliers (-) : La blague doit être l’affaire d’une seule fois.

 

VERY BAD PARTY !

Résumé : Trois amis parmi les loosers de leur lycée, décident se redorer leur blason en organisant une méga-fête. Coup réussi puisque ça va devenir la fête la plus déjantée de tous les temps…

Le réalisateur Todd Phillips est devenu, l’espace d’un film, un cinéaste culte du registre de la comédie déjantée américaine avec Very Bad Trip. Ici producteur, Phillips laisse les cartes du jeu dans les mains du jeune Nima Nourizadeh, réalisateur de clips (pour Lily Allen entres autres) et de pubs (pour Adidas). L’influence de Phillips reste là, toujours le même concept de la fête qui dérape pour partir en live au plus grand bonheur d’une audience hallucinée où l’humour côtoie avec horreur le loufoque le plus barré et c’est parti pour ce Projet X, génialement marketé à coups de teaser intrigants depuis des semaines sous l’aura de Joel Silver, le mogul financier derrière cette petite œuvre fendarde s’annonçant complètement folle.

Projet X est un film concept, reposant entièrement sur un postulat simple mais pourtant diablement efficace. Une soirée, des jeunes, de l’alcool, de la musique à fond les ballons et des nanas courtement vêtus. Unité de lieu (la pauvre maison du jeune Thomas), unité de temps (une nuit, celle de son 17ème anniversaire), la seule chose qui ne connaîtra pas d’unité, c’est bien le rythme qui va monter crescendo au fur et à mesure de la soirée pour atteindre des sommets hallucinants dans le barré dramatique mais mortellement fun. Projet X, ou comment trois pauvres loosers pathétiques décident de se mettre sous les feux des projecteurs dans le but de devenir cool en organisant tout simplement la fête la plus dingue jamais pensée et jamais organisée. Et autant dire que ça va marcher. A l’image des Very Bad Trip ou Date Limite de Todd Phillips, tout va partir en sucette au plus grand bonheur des spectateurs hallucinés devant la tournure des évènements où un petit truc en entraîne un autre puis un autre avant que les proportions de deviennent carrément démentes.

Hilarant et sans arrêt imprévisible, c’est dans un mélange entre florilège de rires et crainte et compassion pour ce pauvre Thomas qui ne contrôle plus rien et qui est en train, au fil des heures, de se foutre dans une merde noire, que Projet X nous plonge dans LA fête du siècle avec tellement de sincérité que l’on en vient presque à vouloir plonger dans l’écran pour s’éclater nous aussi au rythme des musiques de boîte de nuit, des nanas en mini-short et topless qui se déhanchent et de l’alcool coulant à flot ! Alors oui, Projet X n’est pas une « œuvre cinématographique » talentueuse et stylisée, faisant preuve de qualités plastiques et esthétiques, oui Projet X est juste un trip barré simpliste et régressif mais bon sang, qu’est-ce que c’est bon ! On voudrait presque remonter dans le temps et revenir à cet âge pour revivre ces fêtes où tout part en sucette sous le ciel de l’insouciance.

Projet X est con comme un balai, ne cherche pas à tirer quoique ce soit vers le haut mais il est surtout fun, trash, frais et dégage une énergie revigorante qui ne marchera certainement qu’une fois. Espérons donc ne pas avoir à subir des ersatz à la noix souhaitant profiter de la vague. En attendant d’être fixé, reste juste à profiter de ce spectacle, rêve de n’importe quel ado, où les limites sont franchies et où la morale et la bonne tenue sont explosées dans une soirée mi-skins party, mi-grosse teuf irréelle. D’une simple soirée censée être juste « mortelle » le spectateur est invité à une virée en plein dérapage incontrôlé pour ce qui va devenir la fête la plus épique de tous les temps ! Aussi cool que con !

Bande-annonce :

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.