LA FAMILLE BÉLIER de Eric Lartigau [Critique – Sortie DVD/Blu-ray]

Partagez cet article

246130.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 6 -10
Carte d’identité :
Nom : La Famille Bélier
Père : Eric Lartigau
Date de naissance : 2014
Majorité : 29 avril 2015
Type : Sortie DVD & Blu-ray
Nationalité : France
Taille : 1h45 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Louane Emera (Paula), Karin Viard (Gigi), François Damiens (Rodolphe), Eric Elmosnino (Thomasson), Luca Gelberg (Quentin), Roxane Duran (Mathilde), Ilian Bergala (Gabriel), Stephan Wojtowicz (le maire)…

Signes particuliers : La comédie culte dans la veine de Intouchables, est enfin disponible en vidéo.

VOICI LA FAMILLE BÉLIER… COMME UN BÉLIER

LA CRITIQUE

Résumé : Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.la famille belier 2 L’INTRO :

Avant même sa sortie officielle en salles, La famille Bélier est déjà un petit phénomène qui fait parler. Passé par une tournée d’avant-premières dans toute la France, cette comédie signée Eric Lartigau (Mais Qui a tué Pamela Rose ? Prête-moi ta main, L’Homme qui Voulait Vivre sa Vie) aura affiché complet un partout là où elle sera passée. Un succès avant l’heure qui lui laisse présager de beaux jours devant elle. La Famille Bélier nous emmène dans la campagne française, direction la ferme des Bélier, « comme un bélier » dixit Paula, la fille aînée, seize ans et qui rêve secrètement d’être chanteuse. Mais pour l’instant, le quotidien de la jeune adolescente se résume à porter les siens à bout de bras, ou plutôt à bout de voix puisqu’elle est la seule non-handicapée dans la famille, son père (François Damiens), sa mère (Karin Viard) et son frère (Luca Gelberg) étant tous sourds de naissance. Partagée entre ses rêves et les responsabilités de son quotidien, Paula (Louane Emera, ex demi-finaliste du radio-crochet The Voice) va devoir affronter des choix inextricables.la_famille_bélierL’AVIS :

La Famille Bélier ou le nouveau Intouchables ? La comparaison est peut-être facile (et flatteuse au passage) mais elle sied parfaitement au nouveau long-métrage d’Eric Lartigau, qui sait intelligemment surfer sur la vague du carton titanesque du film de Nakache et Toledano, il y a trois ans. Un savoureux mélange de drôlerie et de tendresse, du rire, du drame et de l’émotion, beaucoup d’énergie communicative, un fond initiatique, une structure scénaristique sensiblement proche dans son élaboration, le thème du handicap traité avec légèreté, dignité et sans pathos, du piano en soutien, des références musicales rétro (Michel sardou va pouvoir se payer une nouvelle piscine avec ses droits d’auteur), des comédiens qui se révèlent (Omar Sy avant, François Damiens maintenant)… Clairement, La Famille Bélier rappelle quelques souvenirs.la_famille_bélier 6Feel good movie efficace et réjouissant, La Famille Bélier de ces films sympathiques qui ont tout pour être de gros succès par leur recette habilement élaborée pour plaire. Et ça marche. Grisant, juste, à la fois singulier et universel (notamment dans la peinture du microcosme familial qu’il représente au-delà de l’handicap mis en avant, ou dans le portrait de l’adolescence piégée entre désir d’envol et volonté de ne pas décevoir), ce joli moment sans prétention divertit, déride, touche, et tirera même quelques petites larmes chez certains… Si dans l’ensemble, tout reste assez facile et prévisible, et si le propos se cantonne au « joliment mignon » sans réellement élever le débat très/trop haut, reste que cette sucrerie est une humble petite surprise inattendue, que l’on recommandera pour réchauffer les cœurs gelés par les températures hivernales du moment. Non pas que La Famille Bélier soit le film de l’année, non pas qu’il brille par son originalité ou la perfection de son interprétation plutôt aléatoire (pour d’épatants Damiens et Viard en parents malentendants ou un énorme Eric Elmosnino en prof de piano cyniquement drolatique, une Louane Emera irrégulière et un Ilian Bergala qui décroche) mais l’escapade est aussi amusante que plaisante, au moins assez pour lui pardonner ses quelques dérives du côté du téléfilm de luxe TF1. Un film positif et charmant, errant entre justesse et sincérité, tour à tour drôle ou sérieux, grave ou burlesque et finalement agréable comme pas deux, capable au passage, de beaux moments de cinéma surprenants.

Bluray_la_famille_BelierLES SUPPLÉMENTS DVD

Avec pas loin de 7.5 millions d’entrées en France, La Famille Bélier s’est d’emblée imposé comme une comédie culte et générationnelle. De fait, son édition vidéo va faire partie des temps fort de l’actualité de l’année. Et c’est somme toute logiquement que son distributeur ne pouvait décemment se passer de suppléments digne de ce nom pour porter ce qui restera comme l’une des sensations de l’année 2014 (et 2015). Pourtant, petite déception avec le DVD de cette ravissante Famille Bélier. Non pas que les suppléments soient inexistants mais un chose est sûre, ils ne sont pas légion. Au menu des festivités, la bande-annonce, les chansons Je Vole et En Chantant en version karaoké (une initiative amusante mais qui ne servira qu’aux familles, à moins que vous ne vous sentiez de pousser la chansonnette seul dans votre salon) et un making of d’environ 25 minutes, dont on notera qu’il propose une version sourd et malentendant, dans la veine du film.La-Famille-Belier-Making-of_referenceComme on pouvait s’y attendre, le making of s’étend essentiellement sur le travail autour du langage des signes. Chacun des comédiens parlent de son personnage, de la découverte et de son appréhension de cette forme de langage, de la difficulté de jouer et de signer en même temps. Le travail et la relation avec les coachs (Alexei Coïca et Jennifer Tenderri) est également mis à l’honneur. Parallèlement, en marge de quelques images du tournage et extraits des castings, le cinéaste Eric Lartigau explique à quel point le film représentait un véritable défi dans la manière de filmer, de travailler, de diriger ses scènes et son plateau. Bien que factuel, ce making of est une belle moyen de sortir en douceur du film après l’avoir vu.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “LA FAMILLE BÉLIER de Eric Lartigau [Critique – Sortie DVD/Blu-ray]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.