JUSTE POUR RIRE de Greg Pritikin : la critique du film [Netflix]
Netflix

Partagez cet article
0 votes

[Note des spectateurs]

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : The Last Laugh
Père : Greg Pritikin
Date de naissance : 2019
Majorité : 11 janvier 2019
Type : Dispo sur Netflix
Nationalité : USA
Taille : 1h38 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Chevy Chase, Andie MacDowell, Richard Dreyfuss…

Signes particuliers : Une comédie pas très emballante qui ne vaut que pour ses scènes de stand-up.

LA TOURNÉE DES GRANDS DUCS

LA CRITIQUE DE JUSTE POUR RIRE

Synopsis : Récemment installé dans une maison de retraite, un agent hollywoodien encore fringant reprend contact avec un (très) ancien client et le persuade de remonter sur scène.Quand Netflix ne met pas en route sa redoutable machine marketing pour assommer le public à grand coup d’une promo massive, c’est qu’il y a un loup quelque part. Et Netflix n’a pas vraiment fait de promo pour vendre son dernier bébé, la comédie The Last Laugh avec les deux légendes du cinoche que sont Richard Dreyfuss et Chevy Chase. Pas d’affiches sur tous les bus, pas de feu d’artifice ou de danseuses brésiliennes pour annoncer son arrivée, Juste Pour Rire (le titre français) a pointé le bout de son nez en toute discrétion sur la plateforme malgré son joli casting complété par la trop rare Andie McDowell. Juste Pour Rire, c’est l’histoire de deux vieux copains qui décident de quitter leur triste maison de retraite peuplés de grabataires mourants pour partir sur les routes. Bob Green (Richard Dreyfuss) avait tenté une carrière d’humoriste il y a 50 ans avant de tout laisser tomber pour devenir podologue. Al Hart (Chevy Chase) a quant à lui poursuivi sa carrière d’agent hollywoodien. Frappé d’ennui et profitant de leurs retrouvailles, Al va réussir à convaincre son vieil ami de remonter sur scène. Ensemble, ils reprennent là où ils en étaient restés il y a 50 ans, et se lancent dans une tournée à travers l’Amérique malgré leurs rhumatismes et autres cadeaux de l’âge.Après les médiocres Braquage à l’ancienne, Ainsi va la Vie ou Last Vegas, le réalisateur Greg Pritikin tente d’ajouter sa contribution au registre de la comédie mettant en scène des seniors avec ce modeste effort qui va pas franchement relever le niveau du genre malgré quelques petites saillies qui font mouche. Deux grands acteurs, une escapade mouvementée et du stand-up, voilà ce que propose le road movie de Pritikin, malheureusement avec une trop grande mollesse pour espérer emballer un spectateur à demi-mort d’ennui. Très prévisible et cousu de fil blanc, Juste Pour Rire souffre d’une écriture mécanique et franchement peu inspirée, qui déroule son affaire avec la vigueur d’un nonagénaire en manque de viagra. Seul éclair dans la grisaille, les scènes de stand-up, en l’occurrence le principal argument du film. Et pour le coup, force est d’avouer qu’elles se montrent assez drôles. De quoi tirer quelques rires et illuminer par intermittence une comédie très lambda et globalement paresseuse, dominée par un duo d’acteurs qui fait le job et que l’on a surtout plaisir à revoir (Chevy Chase n’avait plus eu un premier rôle depuis près de 19 ans).


BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Une réponse à “JUSTE POUR RIRE de Greg Pritikin : la critique du film [Netflix]
Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.