GIRLS ONLY de Lynn Shelton : la critique du film [sortie Blu-ray/DVD]

Partagez cet article

Girls_only_blu-rayMondo-mètre
note 5.5 -10
Carte d’identité :
Nom : Laggies
Père : Lynn Shelton
Date de naissance : 2013
Majorité : 18 novembre 2015
Type : Sortie vidéo
Nationalité : USA
Taille : 1h41 / Poids : 15 M$
Genre : Comédie dramatique

Livret de famille : Keira Knightley (Megan), Chloe Grace Moretz (Annika), Sam Rockwell (Craig), Mark Webber (Anthony), Ellie Kemper (Allison)…

Signes particuliers : Une comédie romantique errant paradoxalement entre fraîcheur et manque d’originalité.

GRANDIR, NON MERCI !

LA CRITIQUE

Résumé : A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d’amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n’est pas le comportement des hommes qui va l’apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie… de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l’adolescente et ses copines. Jusqu’à croiser le père d’Annika au petit-déjeuner…

Chloe Moretz, left, and Keira Knightley in a scene from the motion picture "Laggies."  CREDIT: Barbara Kinney, A24 [Via MerlinFTP Drop]

L’INTRO :

Le cinéma très « girly » de Lynn Shelton n’a jamais été particulièrement excitant. De la cinéaste, on retient surtout aujourd’hui, les comédies Humpday ou Ma Meilleure Amie, sa Sœur et Moi, emballées entre deux efforts pour la télévision. Rien de bien transcendant donc. Mis en boîte en 2013 et montré à Sundance en janvier 2014, Girls Only aura mis un peu de temps avant d’arriver discrètement dans les salles françaises au début de l’été dernier. Pour son sixième long-métrage, la réalisatrice, qui n’a pas écrit le scénario soit une première pour elle, réunit un joli casting empli de talent, Keira Knightley, Chloe Grace Moretz et Sam Rockwell animant cette comédie romantique douce-amère voulue pimpante.GIRLS+ONLY+PHOTO6L’AVIS :

Pour sa recette appétissante, Girls Only marie les codes de la comédie romantique traditionnelle et les ingrédients du film indie avant de laisser mijoter tantôt à feu doux tantôt à feu plus vif, pendant 1h40. Certaines saveurs se dégagent à la cuisson mais la fraîcheur s’en évapore aussi, en même temps que l’originalité. Lynn Shelton s’applique à donner de la consistance et de la profondeur à sa comédie élevée par son personnage d’ado trentenaire, réfléchissant sur l’amour, la vie et ses contraintes, l’évolution personnelle face aux idéaux de jeunesse, le refus de grandir, les obligations étouffantes, le conformisme, la liberté et le bonheur sur lesquels on cède parfois peut-être un peu trop facilement… Mais le souci, c’est que la metteur en scène enfonce surtout des portes ouvertes ou semi-entrouvertes. Et Girls Only, quoique sympathique au-delà de son cruel manque de rythme, reste plaisant et vaut le détour en grande partie pour l’excellent numéro d’une Keira Knightley toute en moues craquantes face à une toujours parfaite Chloe Moretz, et un excellent Sam Rockwell dont le personnage est tragiquement sous-exploité.laggies-sam-rockwell-keira-knightleyGentiment féministe, souvent idéaliste, parfois naïf, tendre, cruel ou mélancolique, Girls Only est une romcom empruntant un chemin balisé mais se permettant quelques petites virées discrètes hors de sa voie tracée, pour s’offrir quelques respirations intermittentes à la fois séduisantes et pertinentes. Et c’est justement dans ces petites respirations teintées d’un regard amèrement lucide sur la vie, que le film offre son meilleur visage. Le reste du temps, Lynn Shelton déploie un effort dont la joyeuse fantaisie subrepticement entraperçue, est trop souvent étouffée par la montée en puissance des faiblesses de son entreprise, lesquelles finissent par prendre le dessus et renvoyer le charme de l’exercice dans la fosse au quelconque. On l’y observe de loin avec l’envie de l’en sortir quand il nous attendrit, mais Shelton ne tient pas ses intentions sur la durée et Girls Only se dérobe.

Girls_only_blu-rayLE BLU-RAY & DVD

Deux suppléments accompagnent le film Girls Only sur l’édition DVD comme Blu-ray. D’abord, un making of censé nous inviter « dans les coulisses du film ». Ce module, d’environ 11 minutes, prend rapidement le chemin d’un festival d’éloges où l’équipe s’auto-congratule, sa réalisatrice Lynn Shelton se voyant couverte de compliments par ses comédiens. Très factuel et lissé, ce « making of » manque de profondeur. On lui préfèrera son voisin, une interview décalée entre Keira Knightley et Sam Rockwell. Autour d’un petit-déjeuner, Rockwell pose quelques questions à sa partenaire sur son adolescence. L’idée était bonne, pleine de fraîcheur et de complicité. On lui reprochera juste de durer seulement deux petites minutes et qu’il soit à sens unique (Rockwell interroge Knightley mais pas l’inverse).

BANDE-ANNONCE :

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.