FESTIVAL DE CANNES 2016 : Le palmarès complet !

Partagez cet article
0 votes

Et voilà, Cannes 2016, c’est fini. Ce qui n’est pas fini par contre, c’est la fusion des touches de claviers qui vont être mises à rude épreuve. Car le palmarès va certainement faire couler des litres d’encre virtuelle…cannes_2016

LA PALME D’OR : C’est Moi, Daniel Blake de Ken Loach qui rafle la prestigieuse récompense. Le britannique, habitué du festival de Cannes, remporte la Palme pour la seconde fois de sa carrière, dix ans après Le Vent se Lève. L’histoire d’un chômeur qui se bat contre l’administration kafkaïenne pour avoir droit à l’aide sociale. « Un autre monde est possible » a déclaré Ken Loach, une phrase qui aura déchaîné les réseaux sociaux, mettant aux prises les satisfaits et les déçus voyant là, une palme consensuelle.

LE GRAND PRIX : Deux ans après le prix du Jury pour son magnifique Mommy, le jeune prodige Xavier Dolan hérite du Grand Prix avec Juste la fin du monde, drame familial porté par une distribution française réunissant Gaspard Ulliel, Vincent Cassel, Léa Seydoux et Marion Cotillard.

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE : La récompense sacrant la meilleur comédienne est allée à Jaclyn Jose pour sa prestation dans le film Ma’ Rosa du philippin Brillante Mendoza.

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULIN : C’est l’acteur iranien Shahab Hosseini qui a reçu le prix d’interprétation masculine pour sa belle performance dans Le Client d’Asghar Farhadi.

PRIX DU JURY : La cinéaste Andrea Arnold glane le prix du Jury pour son nouveau long-métrage, le magnifique American HoneyC’est la troisième fois qu’elle reçoit cette distinction. Un triplé pour la réalisatrice, qui avait déjà reçu ce même prix en 2006 pour Red Road et en 2009 pour Fish Tank.

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE : Un ex-æquo dans le palmarès. Le prix de la mise en scène est allé conjointement à Olivier Assayas pour son fort décevant Personal Shopper et au Roumain Cristian Mungiu pour Baccalauréat. Notons qu’Assayas n’avait rien eu lors de sa dernière venue pour son superbe Sils Maria, et que Mungiu avait eu la Palme d’or en 2007 pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours.

PRIX DU SCÉNARIO : L’iranien Asghar Farhadi a hérité du prix du scénario pour son film Le Client. L’histoire d’un couple contraint de quitter son appartement à Téhéran suite à la menace d’effondrement de leur immeuble. Ils trouveront refuge dans un appartement loué par un ami. Un évènement va cependant bouleverser leur vie.

On notera que la Caméra d’or est allée à Divines de de Houda Benyamina et que le comédien Jean-Pierre Léaud a reçu un palme d’or honorifique pour l’ensemble de sa carrière. La Quinzaine des Réalisateurs a vu e Prix SACD être décerné à L’effet aquatique, dernière film posthume de Solveig Anspach.

Côté « Un Certain Regard » :

Prix Un Certain Regard : The Happiest Day of the Life of Olli Mäki de Juho Kuosmanen
Prix du Jury : Harmonium de Koji Fukada
Prix de la mise en scène : Captain Fantastic de Matt Ross
Prix du scénario : Voir du Pays de Delphine Coulin et Muriel Coulin
Prix spécial Un Certain Regard : La Tortue Rouge de Michael Dudok de Wit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.