14 JANVIER : UN EXCELLENTE SEMAINE DE CINÉ EN PERSPECTIVE !

Partagez cet article
0 votes

C’est une semaine très chargée qui arrive du côté  des salles obscures avec une avalanche de sorties et surtout, avec beaucoup de très bonnes choses. Petit tour d’horizon rapide des sorties de la semaine avec nos conseils ciné.

 

LOIN DES HOMMES de David Oelhoffen
Le réalisateur David Oelhoffen emmène Viggo Mortensen et Reda Kateb dans le Haut-Atlas algérien pour un drame sur fond de guerre d’Algérie, librement inspiré d’une nouvelle de Marcel Camus. Un voyage sublime doublé d’une rencontre humaine très forte, incarnée par deux comédiens prodigieux. Notre critique ici.

LES SOUVENIRS de Jean-Paul Rouve
Jean-Paul Rouve adapte un roman de David Foenkinos et parle du cycle de la vie, de transmission, de la famille, de l’amour… Une comédie dramatique à la fois drôle, tendre et émouvante, embellie par une bouleversante Annie Cordy. Notre critique ici.

 

WILD de Jean-Marc Vallée
Le québécois Jean-Marc Vallée adapte le roman éponyme de Cheryl Strayed dans lequel l’auteure relatait son voyage physique et existentiel pour fuir une vie à la dérive… Une oeuvre existentielle poignante et magnifique, portée par une impressionnante Reese Witherspoon, dans l’un de ses meilleurs rôles. Notre critique ici.

 

LES NOUVEAUX SAUVAGES de Damián Szifron
Le film déjanté de la semaine. Une comédie à sketch furieusement imbibé d’humour noir et réglée en mode pétage de plomb. Une avalanche de situations où l’homme poussé à bout, vrille. Jubilatoire. Notre critique ici.

 

JOKER de Simon West
22, v’là Statham. L’acteur est plongé dans le milieu de Las Vegas par le cinéaste de Expendables 2. Un thriller d’action dramatique élégant et distillant quelques scènes d’action sacrément efficaces. Dommage qu’il ne tienne pas toutes ses promesses au final. Notre critique ici.

 

THE CUT de Fatih Akin
Le talentueux Fatih Akin prend ses responsabilités de cinéaste d’origine turc et s’attaque au génocide arménien dans un film prônant la reconnaissance et l’apaisement. Un fresque historique avec Tahar Rahim aussi formellement maladroite qu’essentiellement importante. Notre critique ici.

 

A GIRL WALKS HOME ALONE AT NIGHT de Ana Lily Amirpour
Quand le cinéma d’auteur verse dans le genre, cela peut donner quelques coups d’éclat comme ce sublime A Girl Walks Home Alone at Night. Une virée vampirique et vampirisante, étrange ovni américano-iranien en noir et blanc aussi somptueux qu’envoûtant. Un bijou. Notre critique ici.

 

HEINRICH HIMMLER – THE DESCENT ONE de Vanessa Lapa
Un documentaire plongeant dans l’intimité de l’un des hommes forts du régime hitlérien. Absolument passionnant, remarquablement raconté et fort d’un travail d’archives impressionnant. A voir. Notre critique à venir très prochainement.

 

Également cette semaine :

DIRTY DANCING de Emile Ardolino : Alors que la comédie musicale se produit au Palais des Sports, le distributeur cinéphile Splendor Films ressort au cinéma le classique des années 80. The Time of My Life !! Vous reprendrez bien une part de culte quand même ? La romance rêveuse par excellence sur fond de danse et de musique.

LA DAME EN NOIR 2 de Tom Harper : La suite du célèbre film d’épouvante produit par la Hammer. On vous en reparlera ce weekend.

SOUVENIRS DE MARNIE de Hiromasa Yonebayashi : Un dessin animé des mythique studios Ghibli.

THE SMELL OF US de Larry Clark : Le trublion du cinéma américain est de retour. On vous en reparlera ce weekend.

SOUS X de Jean-Michel Correia : Un thriller dramatique âpre et violent.

BÉBÉ TIGRE de Cyprien Vial : Un drame sur un sujet sensible et actuel : la traite des enfants indiens, envoyés en France pour récolter de l’argent pour leur famille restée en Inde.

ALDA ET MARIA de Pocas Pascoal : Un drame sur deux soeurs réfugiées angolaises débarquant à Lisbonne au début des années 80.

DOS À LA MER de Steve Moreau : Un drame aux allures d’aventure père/fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.